Drames des migrations, l’invivable dilemme

Des dizaines de milliers de migrants arrivent en Europe. Des familles entières de syriens, d’afghans, d’érythréens fuyant les conflits sanglants et la misère qui s’ensuit dans leurs pays, livrés à des passeurs sans scrupules, sont à nos portes.

Une grande majorité des populations des pays de l’Union Européenne et de la Suisse manifeste son émotion à la vue du cadavre de l’enfant noyé, échoué sur une plage de Bodrum, en Turquie. Mais surtout, une certaine gauche, boostée par la perspective des élections toutes proches et, à Genève, se prend de raviver les braises encore fumantes de «No Bunkers» et voit là une occasion inespérée de disqualifier ses ennemis politiques. 

Face au drame de ces migrants, cette gauche clame l’impératif «d’affirmer notre humanité» et d’ouvrir toutes grandes les portes de la Suisse. Le président du parti socialiste suisse y va aussi de son couplet, emprunt d’arrogance et de certitudes basses de plafond, lorsqu’il assène, on cite «tant que le Premier ministre « Viktor Orban ne respecte pas les droits de l’Homme, la Suisse devrait retenir ses paiements pour la Hongrie».

Comment, aujourd’hui, exprimer le besoin d’organisation et de prudence que nous devons avoir face à cet incroyable afflux de migrants et exprimer sa compassion, son humanité? Comment dire «oui mais» sans passer pour un barbare sans cœur? C’est dans cet invivable dilemme que nous pousse la gauche bien-pensante.

Pour autant, cette gauche pense-t-elle mieux que les autres? Non, sans doute. Elle surfe d’une manière scandaleusement opportuniste sur cette vague (si l’on ose dire) des migrations en n’ayant qu’une seule obsession: rabaisser et battre la droite aux prochaines élections. Pour ce faire elle est prête à tout: discours moralisateurs, culpabilisation et diabolisation de l’ennemi politique. 

C’est à vomir, au moins autant que de voir les insoutenables images des souffrances des migrants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s