Boris Johnson: le bouffon de l’empire désuni

On croit rêver. BoJo, le bouffon de l’empire désuni s’est rendu à Bruxelles hier.

Et devinez quoi: il a été tout étonné de ne pas avoir été invité à dîner avec ses homologues de l’Union Européenne. Il a du se contenter d’un aparté avec Federica Mogherini. Le pauvre.

Mais là ou BoJo dépasse tout, c’est lorsqu’il affirme, sans honte, que son pays voudrait « continuer à jouer un rôle moteur » en Europe. L’hôpital qui se moque de la charité.

Et puis, les britanniques vivent dans la nostalgie de l’Empire. Quand se rendront-ils compte qu’il est perdu depuis longtemps? La mentalité d’insulaire, c’est amusant un moment. Maintenant, l’humour anglais est à l’article 50 du traité de Lisbonne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s