Banquiers mégalomanes, architecte à la retraite

On apprend aujourd’hui qu’Inès Lamunière, « première femme nommée professeur (désolé, l’épicène, ce n’est pas mon truc) à l’EPFL », a remporté le concours du nouveau bâtiment des banquiers privés Pictet & Cie.

C’est le mariage de la gauche caviar, celle qui donne de perpétuelles leçons – d’architecture, en l’occurrence – et de la banque genevoise traditionnelle, anonyme, et richissime à l’indécence.

Mais bon, il faut que tout le monde vive, hein ma petite dame? Car il est vrai que depuis sa retraite, Inès Lamunière se battait les flancs dans son bureau.

On notera avec amusement qu’elle faisait partie du parti communiste vaudois, le POP, dans sa lointaine jeunesse.

Comme quoi, à l’instar de Sa Sainte Suffisance Journalistique, elle a eu sa période de bon coeur. Maintenant, c’est du côté du portefeuille que les choses se passent.

Ins lamunire ca01ee29 c706 4ead b714 ea205d1439a resize 750

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s