COVID-19: Manifestations anti-masques

Quelques manifestations se sont déroulées samedi 29 août, à Berlin et Zurich notamment, aux fins de dénoncer les « atteintes liberticides » que représentent le port obligatoire du masque. Et les manifestants de repartir sur les rengaines que l’on regrette d’avoir à qualifier d’habituelles. On notera ces monuments de stupidité:

Il n’y a pas de pandémie.
Le Covid-19 est un complot ourdi par l’industrie pharmaceutique aux fin d’asservir les gouvernements et leur populations.
Le masque est une muselière dont la fonction est d’enjoindre les gens de se taire.
Le Covid-19 n’est pas contagieux (celle-ci est tirée du blog du complotiste en chef Jean-Dominique Michel).
Raoult est un saint.
L’OMS est à la solde de la pharma internationale…

La meilleure est que ces imbéciles évoquent que l’apparition du virus VIH était aussi un complot.

Je ne suis ni épidémiologue, ni virologue, ni médecin, ni scientifique, mais juste un citoyen, conjoint, père grand-père et ami qui ne veut en aucun cas participer à la propagation de ce virus. Et j’en ai plus qu’assez des faux messies, prophètes à la petite semaine et gourous de mes deux.

Peut-être qu’un tout petit peu de bon sens devrait ramener ces illuminés à une certaine raison. Car refuser le masque, sachant qu’il est bien sur une contrainte mais fait partie des mesures simples de protection, c’est un peu comme si dans les années SIDA, on refusait de faire l’amour à n’importe quel inconnu – ou inconnue – sans préservatif.

Décidément, l’imbécillité n’a pas de limite.

1200px SARS CoV 2 without background

Les délires de la slaviste continuent

Hélène Richard Favre, slaviste et figure de proue des soutiens inconditionnels au régime de Poutine, persiste et signe. Il faut dire que l’affaire Navalny lui donne du grain à moudre.

Reprenons. Navalny, opposant à Poutine, interdit de candidature aux élections est empoisonné dans un avion. Les empoisonnements, ça ne rappelle pas quelque chose? Il semblerait que ces méthodes soient privilégiés par la dictature du Kremlin pour éliminer ses opposants, en Russie ou ailleurs.

Et voici notre slaviste qui doute, manipule, tord l’information pour lamentablement tenter de disculper son copain Poutine. On retient cette récente perle :

Et si Alexeï Navalny -dont on sait le sort adverse qui l’a visé- était, en réalité, une victime de règlements de compte qui le dépasseraient?

Et de citer un article du Figaro dans lequel elle lit que des pressions seraient exercées par les Etats-Unis sur l’Allemagne. J’ai eu beau le lire à plusieurs reprises, je n’y ai vu aucune mention des Etats-Unis.

La slaviste a son troupeau bêlant d’admirateurs bas de plafond. On y retrouvera l’inévitable Charles 05, disciple fidèle aux vues assez limitées. Mais elle nous prend pour des imbéciles.

Putin

Les obsessions de l’échotier: diagnostic psychiatrique

Le « grand journaliste » du paysage audio-visuel de Suisse romande nous livre, jour après jour, ses obsessions. Le diagnostic psychiatrique est intéressant et assez facile à effectuer.

L’olibrius souffre:

– d’égocentrisme aggravé

– d’une fixation négative sur l’Union Européenne

– d’une adoration pour l’UDC et pour le dinosaure de Schaffouse

– d’une vénération du vote du 14 février

– d’une exécration de mai 68 et de ses succédanés

– d’une misère intellectuelle permanente

Mais, surtout, et c’est un développement récent, d’une logorrhée caractérisée sur le scrutin du 27 septembre prochain, sur l’immigration. Et il nous sert toutes, absolument toutes les vieilles et éculées rengaines xénophobes que l’on connait depuis le siècle dernier, malgré ses dénégations:

Il ne s’agit absolument pas de xénophobie : réguler les flux migratoires n’implique aucune espèce de jugement dépréciatif sur l’étranger, en tant que tel. Ceux qui brandissent ce terme, xénophobie, dans le débat du 27 septembre, doivent être implacablement remis à leur place. Au besoin, par des procédures en diffamation

En plus, il se fait menaçant, le bougre. Du délire de la persécution à ajouter à la longue liste de ses pathologies.

Vous rendez-vous compte? Des plaintes en diffamation? Moi je l’affirme haut et fort – et je prédis déjà que son éventuelle plainte en diffamation se retrouvera à sa place, aux oubliettes de l’histoire – que cet homme est foncièrement, irrémédiablement xénophobe.

C’est grave, docteur? Oui! Il lui faut ses petites gouttes tout de suite, ça le calmera, et cela soulagera le bon peuple qui n’en peut plus de ses élucubrations.

3062259311 1 5 SDRWCKxl

« Si le PLR continue à se soviétiser »

Les inconditionnels de M le Margoulin examinent la possibilité de créer un nouveau parti pour soutenir leur Conducator:

« si le PLR continue à se soviétiser, à ne plus représenter personne et à perdre toutes les élections (…)« 

Comme ça c’est dit.

Ces crétins qui constituent le fond de commerce du Margoulin – « les commerçants et artisans formant l’ancienne base du parti Radical » – n’ont cependant rien compris, tous aveuglés qu’ils sont par leur admiration béate du Guide.

Car si le PLR perd des élections, c’est bien en raison de l’attitude de M le Maudet, pas d’une prétendue « soviétisation » de leur parti… Car le galopin arrogant a menti, pris les électeurs les siens compris pour des imbéciles, méprisé ses camarades de parti et se retrouve en prévenu devant la justice.

Voilà un excellent bilan, ma foi…

Peut-être serait-il temps que les dinosaures de l’ex-parti radical se réveillent de leur longue hibernation et réalisent que cela fait un certain temps que nous sommes sortis de l’ère du jurassique. Car s’ils ne le font pas, il resteront des fossiles.

Pinata t rex

A chaque bonne nouvelle correspond une mauvaise nouvelle

La bonne nouvelle d’aujourd’hui: M le Margoulin ne fera pas recours contre son exclusion du PLR. Ouf. On peut imaginer que quelques bouchons de champagne ou capsules de bouteilles de bière vont sauter dans les cantines du PLR ces prochains jours.

Mais à chaque bonne nouvelle correspond une mauvaise nouvelle. Il convient de la citer, expressis verbis:

« Aujourd’hui, la présidence du parti ne m’a toujours pas transmis les motifs objectifs et avérés sur lesquels repose la décision expéditive du comité directeur »

Il a osé l’animal. Il prend vraiment les gens pour des demeurés. Mais il en rajoute:

« (…) je vais continuer à me battre pour l’intérêt général« 

A ce stade, il convient de se taire et de le laisser le margoulin braire, seul dans son pré.

Pinocchio png clip art

Le sectarisme érigé en système

Bon, je l’avoue, j’ai regardé les 39 minutes et 59 secondes de la vidéo des « America’s Frontline Doctors ».

Presque quarante minutes d’incantations sectaires visant à dénoncer un prétendu complot et, surtout, à discréditer toutes les études qui démontreraient l’inefficacité de l’hydroxychloroquine.

Il faut en effet voir et entendre la Doctoresse Stella Immanuel, accessoirement pasteure dans le Texas, appeler ces études « fake science ». Pour elle, le Dr Anthony Fauci n’a pas utilisé de stéthoscope avec un patient depuis la nuit des temps et n’a donc qu’à se taire. On en tombe de sa chaise. Et également, entendre les discours complotistes de ces médecins qui hurlent à l’imposture, à la tromperie généralisée et à la manipulation. Et c’est – évidemment – le rôle des America’s Frontline Doctors de prétendre qu’ils sont les détenteurs de la vérité, puisqu’eux seuls sont en contact avec de vrais patients.

C’est d’ailleurs là l’une des caractéristiques du sectarisme: on évacue toutes les informations ou les opinions contraires, de sorte à créer une réalité ne permettant aucune divergence.

Mais finalement, le pire n’est pas que quelques obscurs amerloques s’agitent le bocal comme des forcenés. Le pire est l’écho qu’ils trouvent ailleurs, tout particulièrement chez le gourou Jean-Dominique Michel, devenu l’apôtre de ce sectarisme consistant à effacer toute contradiction, à s’abreuver des « nouvelles » des réseaux de type Fox News en prétendant que ce ne sont pas les canaux de diffusion qui comptent, mais les informations.

Il va même jusqu’à affirmer que la Doctoresse Simone Gold aurait été licenciée de l’hôpital Providence de Burbank (Californie) à la suite de la fameuse vidéo… Sauf que l’on ne trouve aucun article là-dessus dans aucun média « traditionnel ». Fake news, quand tu nous tient.

Sauf que ces prétendues « informations » sont tellement sujettes à caution, tellement trompeuses et manipulatoires qu’elles ne peuvent être prises au sérieux, sauf par les innombrables troupeaux de moutons bêlants et stupides.

On appréciera par contre la tribune de Christian Lehmann, publiée le 2 août dans Libération. Il y évoque notamment « l’intuition d’un mégalomane narcissique, dont l’absence de doute a enflammé tous ceux qui sont devenus virologues sur YouTube en deux semaines ». Devinez de qui il parle là?

Middle finger 2790310 1280 730x438

L’hôpital se moque de la charité

Je dois avouer que je ne suis ni médecin, ni scientifique, ni épidémiologiste, ni « anthropologue de la santé ». Au siècle dernier, toutefois, il m’a été donné de faire des études universitaires et de pratiquer la statistique à un degré avancé.

Depuis le début de la pandémie, on entend, lit et voit absolument tout et son contraire. De la part des autorités sanitaires (qui nous ont dit au début que les masques ne servaient à rien pour nous les imposer aujourd’hui) au corps médical qui nous affirme que l’hydroxychloroquine est ou n’est pas un traitement valable du Covid-19.

Il y a quelque jours, une vidéo provenant d’un groupe inconnu, « America’s Frontline Doctors », a fait grand bruit, ne serait-ce que parce qu’elle a été rapidement censurée par les réseaux sociaux en raison du fait que les affirmations qu’elle contenait étaient erronées, voire mensongères.

Et nos gourous de se mettre à proférer leurs habituelles incantations et de hurler à l’innommable censure. On doit rendre hommage au réseau d’informations KWCH12 d’avoir effectué un fact-checking assez détaillé.

La femme présentant la vidéo fait en réalité partie du « Tea Party Patriots » que l’on ne peut certainement pas soupçonner de progressisme en quoi que ce soit à l’exception de se réclamer du droit à vivre le « rêve américain » et du « freedom of speech » ou d’abolition de l’avortement (des rengaines typiquement trumpistes).

La doctoresse Stella Immanuel qui prétend qu’il y a un traitement du Covid-19 est connue pour ses affirmations aussi ridicules que fantaisistes (cf. illustration ci-dessous).

La Doctoresse Simone Gold qui prétendait travailler au Cedars-Sinai Medical Network n’y a été employée que quelques semaines en 2015. Aucun des autres médecins n’a pu être contacté.

Et notre gourou national Jean-Dominique Michel se joint à la meute de loups hurlants à longueur de blogs et d’articles aussi ridicules que pénétrés. Et le pire est qu’il contribue à donner à l’alt-droite trumpiste une visibilité qu’il ne lui accorderait jamais si nous n’avions pas eu de pandémie.

Tout cela n’est pas sérieux mais grotesque, indigne et stupide.

Décidément, je n’en peux plus de toutes ces conneries.

116092941 10158428363729536 7885784201393153830 n

Les cons asymptomatiques, espèce la plus dangereuse

Depuis le début de la pandémie, on semble découvrir l’adjectif « asymptomatique ». Ainsi, on pourrait être infecté par le Covid-19 et n’en présenter aucun des symptômes, d’où le terme asymptomatique.

Pour en parler, exceptionnellement, je vais passer au style épicène.

Au fond, le pire, ce ne sont pas les malades du Covid-19 qui s’ignorent, mais les con-ne-s asymptomatiques. Sournoisement, il-elle-s se glissent dans les conversations de salon sans que l’on s’aperçoive tout de suite de leur confondante connerie.

Il-elle-s polluent, puent et nous font chier. Et on ne naît pas asymptomatique, on le devient, à l’usage.

Et comme dit le proverbe, les pires con-ne-s sont les vieux/vielles con-ne-s, car on ne peut rien contre l’expérience.

C673a681c2ba88c5662f4f8fc163e6d0

Complotistes, illuminati, prophètes, gourous

Depuis le début de la pandémie liée au Covid-19, on lit à peu près tout et son contraire.

Raoult est un génie, Raoult est un con.

L’hydroxychloroquine doit être administrée, ou pas.

On nous ment, ou pas.

Les gouvernements nous privent de nos libertés fondamentales, ou pas.

Les statistiques sont truquées, ou pas.

Je détiens la vérité, toi pas. Ou le contraire.

Ces polémiques sont alimentées par quelques gourous plus ou moins inspirés, le plus célèbre d’entre eux étant l’anthropologue de la santé Jean-Dominique Michel. Il s’est trouvé un rôle de gourou et a même réussi à publier un livre, fomenté en quelques semaines, dans lequel il nous explique tout ce que nos gouvernant ont fait faux. Et il assomme le bon peuple d’un blog aussi pénétré qu’emmerdant (et je pèse mes mots).

Pour dire ma vérité, j’en ai plus qu’assez.

Si quelques crétins ne veulent pas respecter les quelques consignes de distanciation sociale et de port du masque dans des lieux fermés ou des transports publics, qu’ils crèvent. Je ne sais s’ils seront comptés dans les statistiques morbides du Covid-19, mais au moins, il ne nous ferons plus suer.

Quant aux gourous, il convient de leur dire que les chiens aboient et que la caravane passe. Et merde aux gourous.

The love guru

La non-nouvelle de la semaine

Darius Rochebin quitte la RTS et va s’installer à Paris, où il travaillera pour le groupe LCI.

Les lamentations de la presse helvétique sont pitoyables et pathétiques.

Et j’avoue que je me creuse depuis l’annonce de cette non-nouvelle.

A l’instar probable de la plupart des gens, je m’en fous royalement, je n’en n’ai rien à battre, ni de près, ni de loin, à pied, à cheval ou en bateau mouche. Je m’en tape comme de ma première chemise.

Voilà voilà.

Topelement