L’imposteur négationniste Jean-Dominique Michel persiste et signe

Jean-Dominique Michel persiste et signe. Il faut le citer expressis verbis pour prendre la mesure de l’incomparable condescendance du gourou:

Bertrand Kiefer est depuis longtemps un observateur intéressant du domaine médical, quoique toujours un peu embrouillé (…)

Pour mémoire, Bertrand Kiefer est rédacteur en chef de la revue médicale suisse (et accessoirement médecin et théologien). Qualités que notre « anthropologue de la santé » ne peut revendiquer, c’est certain. Voila à quoi notre imposteur s’occupe ces jours-ci.

Mais la meilleure des meilleures est cet extrait de la vidéo de son entretien avec Silvano Trotta, complotiste en chef, où il parle de la manière suivante – minutes 59.30 à 59.50:

J’ai du me battre contre mon gouvernement pour trouver de l’hydroxychloroquine parce que j’étais malade du Covid. J’ai du arranger un deal clandestin sur un parking pour obtenir un médicament qui pouvait me sauver la vie. J’ai du ruser contre mon gouvernement… On vit dans quel monde?

Vraiment? En Suisse, pays dans lequel n’importe quel médecin fait des prescriptions de complaisance, le Sieur Michel a du comploter contre son gouvernement? Il nous prend pour des cons.

Ce délire parachève une heure et quatre minutes d’un entretien durant lequel Trotta et Michel se caressent dans le dos et s’encouragent aux divagations les plus ridicules et stupides. Pour mémoire, Trotta est le crétin qui affirme que la lune est creuse.

Michel, Trotta, qui se ressemble s’assemble.

Screen Shot 2020 09 14 at 8 51 17 AM

COVID-19: Manifestations anti-masques

Quelques manifestations se sont déroulées samedi 29 août, à Berlin et Zurich notamment, aux fins de dénoncer les « atteintes liberticides » que représentent le port obligatoire du masque. Et les manifestants de repartir sur les rengaines que l’on regrette d’avoir à qualifier d’habituelles. On notera ces monuments de stupidité:

Il n’y a pas de pandémie.
Le Covid-19 est un complot ourdi par l’industrie pharmaceutique aux fin d’asservir les gouvernements et leur populations.
Le masque est une muselière dont la fonction est d’enjoindre les gens de se taire.
Le Covid-19 n’est pas contagieux (celle-ci est tirée du blog du complotiste en chef Jean-Dominique Michel).
Raoult est un saint.
L’OMS est à la solde de la pharma internationale…

La meilleure est que ces imbéciles évoquent que l’apparition du virus VIH était aussi un complot.

Je ne suis ni épidémiologue, ni virologue, ni médecin, ni scientifique, mais juste un citoyen, conjoint, père grand-père et ami qui ne veut en aucun cas participer à la propagation de ce virus. Et j’en ai plus qu’assez des faux messies, prophètes à la petite semaine et gourous de mes deux.

Peut-être qu’un tout petit peu de bon sens devrait ramener ces illuminés à une certaine raison. Car refuser le masque, sachant qu’il est bien sur une contrainte mais fait partie des mesures simples de protection, c’est un peu comme si dans les années SIDA, on refusait de faire l’amour à n’importe quel inconnu – ou inconnue – sans préservatif.

Décidément, l’imbécillité n’a pas de limite.

1200px SARS CoV 2 without background

Complotistes, illuminati, prophètes, gourous

Depuis le début de la pandémie liée au Covid-19, on lit à peu près tout et son contraire.

Raoult est un génie, Raoult est un con.

L’hydroxychloroquine doit être administrée, ou pas.

On nous ment, ou pas.

Les gouvernements nous privent de nos libertés fondamentales, ou pas.

Les statistiques sont truquées, ou pas.

Je détiens la vérité, toi pas. Ou le contraire.

Ces polémiques sont alimentées par quelques gourous plus ou moins inspirés, le plus célèbre d’entre eux étant l’anthropologue de la santé Jean-Dominique Michel. Il s’est trouvé un rôle de gourou et a même réussi à publier un livre, fomenté en quelques semaines, dans lequel il nous explique tout ce que nos gouvernant ont fait faux. Et il assomme le bon peuple d’un blog aussi pénétré qu’emmerdant (et je pèse mes mots).

Pour dire ma vérité, j’en ai plus qu’assez.

Si quelques crétins ne veulent pas respecter les quelques consignes de distanciation sociale et de port du masque dans des lieux fermés ou des transports publics, qu’ils crèvent. Je ne sais s’ils seront comptés dans les statistiques morbides du Covid-19, mais au moins, il ne nous ferons plus suer.

Quant aux gourous, il convient de leur dire que les chiens aboient et que la caravane passe. Et merde aux gourous.

The love guru